En effet, c’est la réalité actuelle, nous sommes maintenant considérés comme des consommateurs avant même d’être considérés comme des êtres humains avec des besoins physiologiques. Nous consommons de la viande, des légumes au même titre que nous consommons des iPhone, iPad et autres divertissements technologiques. Ne pensez pas que la loi de l’offre et la demande diffère parce que la salade que nous ingéront, nous permet de rester en santé.

C’est que les producteurs qui apportent la nourriture dans nos assiettes gèrent leur ferme comme une «business». Ils misent sur la quantité et la productivité plutôt que sur la qualité et l’aspect nutritionnel de nos aliments. Il n’y a aucun blâme à faire aux producteurs, le blâme est plutôt sur nous, les consommateurs qui en font la demande chaque semaine. Des légumes plus fermes, des fruits plus sucrés, plus croquants. Des viandes moins chères et des pains plus légers, voici ce qu’on met dans nos paniers chaque semaine. C’est le message qu’on envoi aux agriculteurs qui définissent leurs critères de production!

Je ne suis pas une spécialiste de nutrition, encore moins une agricultrice. Je suis une professionnelle de santé, je suis passionnée d’alimentation saine et écologique, mais surtout je motive les gens chaque semaine à prend part à leur santé! Encore là, je ne suis pas toujours bien informée de la provenance des produits que j’achète, et j’avoue choisir mes aliments en fonction du prix bien trop souvent. C’est un apprentissage chaque jour de notre vie!

Saviez-vous que votre système digestif possède plus de 200 millions de cellules nerveuses. Ceci signifie que votre chien possède une quantité équivalente de neurone que votre système digestif. C’est une des raisons pourquoi manger sainement est aussi important que de dormir et de respirer.

Ce qui m’inquiète le plus, c’est la déresponsabilisation face à notre alimentation. Tout ce qu’on ingère, que l’on met sur notre peau, ce qu’on boit influencera notre santé de demain. Manger c’est un geste social, on mange en famille, entre amis, on partage de bons moments. Manger c’est également se nourrir, c’est de choisir des aliments frais et variés que nous apporterons suffisamment de nutriments et de minéraux pour maintenir notre physiologie efficace.

Manger, c’est pour plusieurs émotionnellement important, c’est réconfortant, c’est parfois euphorisant, ça diminue le stress! Pensez au syndrome prémenstruel ou à la peine d’amour qui nécessite, amène une personne à manger un pot de crème glacée pour remplir le vide émotif.

​Vous aimez nos secrets de santé?

​​Inscrivez-vous pour les recevoir gratuitement chaque semaine par courriel! Allez-y! C'est gratuit et ça prend 30 secondes! 

Pour d’autres, manger ça peut devenir stressant et angoissant. Certains peuvent anticiper plusieurs mois à l’avance la saison du bikini. Certains peuvent se rendre irritable, hystérique pour ne pas manger comme ils en auraient besoin.

Voici 5 règles de base que je me suis fixées pour améliorer mon alimentation cette année, il n’y a rien de sorcier, simplement une prise de conscience que j’approfondis chaque jour.

Acheter local

Tous les petits kiosques sur le bord de la rue, les fruiteries et les marchés locaux reçoivent des produits des fermes et fermettes locales. En plus d’encourager des entrepreneurs locaux, vous investissez dans des produits de plus grande qualité. Les fermes biologiques et organiques peuvent parfois vous fournir des paniers hebdomadaires au prix des gros détaillants.

Faites pousser vos propres aliments

Nul besoin d’un espace gigantesque pour faire pousser quelques aliments de base.
Les fines herbes sont beaucoup plus rentables lorsque l’on les fait pousser à la maison.

Les jardins communautaires et les jardins muraux peuvent vous permettre de récolter vos légumes frais du jour. Et vous connaissez tous les produits qui ont été utilisés pour les faire pousser.

Consommer des aliments de saison

Les aliments de saison ont l’avantage de posséder une valeur nutritive maximale. Les petits fruits et les tomates sont à consommer en été. Les courges, choux et autres légumes racines en automne. Les pousses de tournesol, de radis peuvent germer dans le confort de votre cuisine même en hiver.

Cuisiner tout

Les produits transformés possèdent une quantité impressionnante d’additifs alimentaire, de sel et autres produits transformés. En cuisinant des aliments frais vous vous assurerez de ne pas ingérer de quantités phénoménales de sucre, de sel et de gras saturés. Concocter votre yogourt, votre kombucha, votre pain de céréales et même vos mix de noix crues!

De toutes les variétés

Consommer des aliments de toutes les couleurs, mauve, rouge, bleu, orange et consommer les légumes verts en double! N’utiliser pas toujours les mêmes farines. Changer de variété de poissons.

Qui sait, peut-être que vos enfants aussi l’adopteront l’alimentation intelligente!

Menu