La grossesse n’est pas une maladie! Quelle absurdité, bien entendu. C’est probablement l’une des plus belles choses au monde, énormément de femmes rêvent de le vivre et de le revivre!

Pourtant beaucoup rencontreront multiples symptômes très inconfortables, certaines arrêteront littéralement leurs activités quotidiennes. D’autres iront même jusqu’à garnir leur pharmacie de médicaments pour se libérer des inconforts associés à ce changement physique.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles votre corps vous envoie des symptômes, cela ne signifie pas que vous devez les tolérer pendant neuf mois, mais ils signifient que vous devez vous écouter et vous adapter. Pour certaines femmes, ces symptômes peuvent carrément vous empêchez de travailler, dormir, manger ou respirer correctement.

On me dit souvent, si j’avais su qu’il existe des solutions sécuritaires et surtout naturelles,ma grossesse aurait été totalement différente. Si les besoins physiologiques de votre corps sont comblés, tous ces changements peuvent se vivre de façon équilibrée.

« Je n’ai même pas encore de bedaine et j’ai déjà mal partout »

Ce n’est pas parce que votre bedaine n’est pas visible qu’il n’y a pas de changement physique. Un des premiers changements qui affectera votre structure, c’est la libération de la relaxine. Comme son nom le dit, elle agit de sorte que tous vos ligaments et vos articulations deviennent plus souples. Ceci est une bonne chose lorsqu’on pense à l’accouchement, mais cette souplesse excessive peut entraîner des inconforts pendant les neuf mois de grossesse. Si vous souffriez déjà de blessures au dos, au bassin ou au thorax, celle-ci pourrait s’intensifier. Dès la 10e semaine, vous pourriez ressentir l’action de cette hormone s’installer, une pression au bas du dos, des douleurs aux fesses, aux jambes.

​Vous aimez nos secrets de santé?

​​Inscrivez-vous pour les recevoir gratuitement chaque semaine par courriel! Allez-y! C'est gratuit et ça prend 30 secondes! 

Plus la bedaine poussera et plus vous ressentirez votre posture se modifier.
Votre centre de gravité se déplace vers l’avant, ce qui modifie votre façon de marcher. Vous adopter maintenant le style ‘’pingouin’’, les pieds à plus grande distance l’un de l’autre pour une plus grande stabilité. Les pieds tournés vers l’extérieur, le creux de votre dos va s’accentuer puis vos muscles vont se mettre à travailler doublement fort pour maintenir debout.

Les 3 sources de problème dans votre quotidien

Pas nécessaire de fouiller très loin pour s’apercevoir que plusieurs problèmes proviennent des gestes que l’on fait ou que l’on ne fait pas dans notre quotidien. Quels sont les gestes que vous répétez tous les jours?

Dormir

Vous passerez peut-être même plus de temps dans votre lit qu’à vos habitudes, le problème n’est pas de dormir trop, le problème c’est la posture que vous aurez pendant toutes ces heures. C’est également la qualité et la capacité d’adaptation de votre matelas, de vos oreillers et de votre sommeil avec le changement de votre corps. Au cours des premiers mois, la position sur le dos n’est pas problématique. Plus le poids de l’utérus augmentera et plus vous ressentirez le besoin de vous retourner sur le côté gauche. La position sur le côté est LA position de choix pour la grossesse. Assurez-vous d’avoir les hanches bien alignées une avec l’autre. Les torsions dans le bassin peuvent créer du stress dans votre bassin et même créé des blocages limitant l’espace pour bébé de bouger.

Placez un oreiller entre les 2 genoux et assurez-vous que votre oreiller à la tête soit suffisamment épais pour maintenir la tête alignée avec le reste de votre colonne vertébrale. Un oreiller de corps peut être une solution miracle!

Bouger

Pour vous et surtout pour votre futur enfant, BOUGER

Je ne parle pas de vous abonner à 9 mois de Cross Fit intensif, je vous parle d’activité qui vous permettra d’assurer un taux de sucre idéal pour vous et bébé, de diminuer les niveaux d’adrénaline et de cortisol qui nage dans votre corps. Ça peut sembler contraire à la logique, mais bouger quotidiennement libérera les tensions quotidiennes. Des activités sans impact, comme la nage, le yoga ou le Pilate, la marche assureront une bonne circulation sanguine, mais sans créer de stress aux articulations douloureuses.

À moins de saignements ou d’une situation particulière où votre praticien vous ait indiqué le contraire, bouger chaque jour, et ce dès les premières semaines. L’équivalent d’une marche de 10 minutes à tous les jours et si vous n’aviez pas l’habitude d’en faire avant la grossesse, commencer tranquillement. Vous verrez que votre niveau d’énergie et vos symptômes diminueront avec l’activité.
Mouvements asymétriques
Vous tenir debout, avec le poids toujours sur la même hanche. Croiser toujours les mêmes jambes, s’asseoir sur ses pieds, enfiler vos pantalons, monter les marches, se tourner dans le lit. Avec la relaxine, votre corps nécessite un support supplémentaire. Alors, prenez soin de contracter vos muscles abdominaux, vos fessiers et votre plancher pelvien pour bouger ou soulever des poids. Prenez le temps de vous asseoir pour enfiler vos chaussettes et vos pantalons.

« J’ai l’impression d’être sur un bateau en plein milieu d’une tempête »

Il y a deux façons d’analyser cette situation. Numéro 1: vous avez des nausées , de la fatigue et un trop-plein d’émotion et c’est terrible… Numéro 2: Votre corps est un outil merveilleusement puissant et intelligent qui vous permet de concevoir un être vivant tellement beau et attachant. Parfois quand on rationalise, ça nous réconforte!

Il y a un cocktail d’hormones libéré dans votre sang dès les premiers jours de grossesse. D’abord, le HCG, celle qui vous confirme que vous êtes réellement enceinte. Au cours des 3 premiers mois, elle augmentera sans relâche, il est possible que les nausées aussi soient sans relâche, mais n’ayez crainte, dans bien des cas elle diminue par la suite.

Ensuite, la fatigue… Vous vous sentirez lâche et incapable de terminer vos journées efficacement, ça, c’est la progestérone. Pourquoi ne pas simplement modifier votre horaire pour permettre à votre corps de faire son travail.

La progestérone n’a pas seulement des défauts, elle est responsable, de la détente musculaire. Certains muscles peuvent être agréables à l’état de relaxation, par exemple l’utérus qui se doit d’être détendu jusqu’au moment de l’accouchement. D’autres effets sont moins plaisants avec la détente musculaire comme les muscles internes de l’estomac et de l’intestin qui cause un ralentissement de votre digestion menant au reflux gastrique et à la constipation. Les inconforts ne seront pas moins présents, mais réalisant qu’il serait impossible de mener une grossesse à terme sans cette hormone, elle devient moins agressante.

Quand l’œstrogène s’en mêle vous sentirez apparaître vos doigts qui gonflent, vous verrez les réactions de votre peau au soleil et vous sentirez n’importent qu’elle odeur à 1 km à la ronde. Ce n’est pas génial, mais c’est essentiel pour assurer l’élasticité de vos tissus et le transport de l’oxygène et de la nourriture à travers le placenta.

C’est à ce moment que l’on peut tomber dans le piège. Et par la je veux dire, chercher à éliminer tous vos symptômes parce que vous n’êtes plus capable de faire votre journée de travail aussi efficacement, vous ne sentez plus la force de sortir de la maison  le samedi, les tâches à la maison s’empilent. Avez-vous réalisé que tous ces symptômes sont là pour une raison bien précise? Ils sont là pour vous guider, pour vous indiquer vos limites, pour vous permettre de maintenir votre corps à 100% fonctionnel dans la conception de cet enfant.

Ce sont des événements aussi intenses qui nous permettent de réaliser que notre corps a une capacité impressionnante d’adaptation et que la nature est merveilleusement bien faite. Il est tellement facile d’avaler quelques comprimés pour vous permettre de continuer, ce n’est pourtant pas la méthode la plus optimale et la plus sécuritaire pour vous et votre enfant. N’oubliez pas que ce sont des molécules chimiques qui influencent l’équilibre de votre corps et celui de bébé.

Il n’y a pas de solution miracle malheureusement. Le bien-être pour vous et bébé dépend de votre équilibre ainsi que de la capacité de votre corps de combler ses besoins physiques, chimiques et émotionnels. Et ceci n’est pas différent pendant la grossesse que tout le reste de votre vie, il y a seulement plus de besoins, plus de changement dans un court intervalle de temps.

Menu